Abstraction -Figuration

J’ai mis en relation deux séries dans le but de mettre doute la frontière historique qui est posée entre figuration et abstraction : le plus figuratif est ce qui pour moi est le plus abstrait et vis versa … la démarche de travail ainsi que l’interprétation du spectateur me semblent le plus importantes de toute catégorisation …

.

Abstraction

Ma ville est-elle un village ?
Il y a prés de trente ans, je découvrais les ruelles de Thônes, ses boutiques, ses bâtiments.
Je les avais alors photographiés.

photographie du hameau du Sappey 

Je réalise une série de croquis dans une intention de dépouillement, jusqu’à la limite de l’abstraction

Arrivée à cette limite, je compose en m’attachant particulièrement aux jeux de lignes et aux matières, avec le vernis protecteur, sur la plaque de métal. 

Ensuite, je baigne dans l’eau forte (acide chlorhydrique), qui attaque le métal où il n’y a pas de vernis de protection. Cela crée les aspérités que l’encrage et le passage sous la presse sont capables de révéler

lien technique gravure : cliquez ici


Les neuf plaques réalisées constituent un cheminement en élévation.

Ces œuvres sont directement disponibles sur le site KAZoART : site KAZoART

.

Figuration

Ce travail part de formes découvertes au dos de papiers découpés et utilisés comme brouillon pour mes listes de courses : taches d’encre découpées, recollées, surlignées, … abandonnées.

Le fait de les sectionner en petits rectangles les rendait plus ou moins intéressantes. Je l’ai ai donc triées, retravaillées en les interprétant, en eau forte, et ce, le plus fidèlement possible. Pour moi c’est donc une représentation figurative.

explication eau-forte : cliquez ici

Ces eaux-fortes sont apparemment abstraites …

… et invitent le spectateur à une interprétation figurative.

A vous de jouer : afin de brouiller un peu plus la notion de figuration et d’abstraction, je vous propose de participer à un jeu : cliquez ici

Ces œuvres sont directement disponibles sur le site KAZoART : site KAZoART